Le Respect De La Nature Dissertation

  • ✖ Anglais.
  • ✖ Bac de Français ( Annales )
  • ✖ Chimie.
  • ✖ Divers.
  • ✖ Education Civique.
  • ✖ Espagnol.
  • ✖ Français.
    • Auteurs.
    • Cours.
    • Divers.
      • Analyse de Don Juan - Acte III Scène 1. ( Molière 1665 )
      • Analyse de Jacques le Fataliste. ( Diderot )
      • Analyse de L'île des esclaves - Scène 1. ( Marivaux - 1725 )
      • ANTIGONE : RÉSUMÉ DE LA PIÈCE ET PISTES D'ANALYSES.
      • Bac Français 2010 : Conseils pour lectures cursives.
      • Beaumarchais : Tout ce qu'il faut savoir sur l'auteur et sur ses oeuvres.
      • CANDIDE DE VOLTAIRE : STRUCTURE DU RÉCIT.
      • Dissertation : La fonction de la littérature est-elle d'étudier les Hommes ?
      • Dissertation : La littérature peut-elle selon vous aider à mieux comprendre les mœurs et les usages ? Plus largement peut-elle contribuer à l'amélioration de la société ?
      • Dissertation : Le rôle de la littérature est-il seulement de défendre des idées ?
      • Dissertation : Pensez-vous que le roman puisse être un moyen de mieux connaître les hommes et le monde ?
      • Dissertation : Tout écrit doit-il comporter une moralité à l'adresse du lecteur ?
      • DISSERTATION LITTÉRAIRE : POUR EXISTER, UN PERSONNAGE DE ROMAN DOIT-IL RÉUSSIR ?
      • DISSERTATION SUR LA POÉSIE.
      • Dissertation sur le Théâtre : En quoi le théâtre vous semble-t-il une chose tout à fait différente de la littérature ?
      • Dissertation sur le Théâtre : Le théâtre est-il selon vous une bonne tribune possible pour défendre ses idées ?
      • Dissertation sur le Théâtre : Les aspects comiques d'une pièce de théâtre ne servent-ils qu'à faire rire ?
      • Ébauche de grille de lecture : ce qu'il faut y mettre.
      • Exemple de présentation de la question portant sur le corpus.
      • Fiche Résumé sur l'Argumentation : Convaincre, persuader, délibérer : Idéal pour la dissertation ! ( Bac 2010 )
      • Fiche Résumé sur la Poésie.
      • Fiche Résumé sur le Roman et ses Personnages : Vision de l'Homme et du Monde. ( Bac 2010 - idéal pour la dissertation ! ).
      • Fiche résumé sur le Théâtre : Idéal pour la dissertation - Bac 2010.
      • L'étranger, Albert Camus : Introduction à l'oeuvre.
      • L'étranger, Albert Camus : Le personnage de Meursault et les sens.
      • La Lettre de Guy Moquet.
      • LE CONTE PHILOSOPHIQUE : CANDIDE, VOLTAIRE.
      • Le Programme de Français en Première S.
      • Les bouquins de Première S.
      • Méthodologie : Savoir répondre à la question portant sur le corpus.
      • PLAN RÉSUMÉ DES TEXTE DE L'ORAL. ( TOUT LES COMMENTAIRES FRANCAIS 2010 )
      • PROPOSITION DE CORRECTION DEVOIR PORTANT SUR LE THÉÂTRE : « JE N'AI PAS DIT QUE LA PAROLE CE N'ÉTAIT RIEN, J'AI DIT QUE LE THÉÂTRE N'ÉTAIT PAS LIMITÉ À LA PAROLE » A. ARTAUD.
      • QUELQUES ÉLÉMENTS COMPLÉMENTAIRES CONCERNANT BAUDELAIRE, SA VISION DE LA POÉSIE, LA FONCTION DU POÈTE... ( RECUEIL LES FLEURS DU MAL 1856. )
      • Quelques notions pour la dissertation sur le théâtre.
      • Question portant sur le Corpus : Encyclopédie Jaucourt, Candide ou l'Optimisme, Voltaire.
      • RÉSUMÉ CHAPITRE PAR CHAPITRE DE CANDIDE. ( VOLTAIRE )
      • RÉSUMÉ DU SUPPLÉMENT AU VOYAGE DE BOUGAINVILLE. ( CHAPITRE PAR CHAPITRE )
      • RÉSUMÉ ET ANALYSE DE LA PIÈCE HUIS CLOS : JEAN-PAUL SARTRE.
      • Résumé et Analyse de Madame Bovary, Gustave Flaubert.
      • RÉSUMÉ ET ANALYSE DES MAINS SALES : JEAN PAUL SARTRE.
      • SUJET SUR LA POESIE - PREMIERE S. ( Devoir )
      • Synopsis : Résumé complet de l'œuvre de l'Étranger, A. Camus.
    • Le Bac de Français.
    • Mes Fiches-Commentaires.
      • COMMENTAIRE ET LECTURE ANALYTIQUE SUR L'INCIPIT DE CANDIDE. ( VOLTAIRE )
      • Commentaire & Lecture Analytique : Gargantua, Rabelais.
      • Commentaire & Lecture Analytique : Incipit de L'Etranger, Albert Camus.
      • Commentaire : Père Goriot, Balzac. ( Portrait de Vautrin )
      • COMMENTAIRE ET LECTURE ANALYTIQUE : LA VILLE - LES CAMPAGNES HALLUCINÉES, E. VERHAEREN - 1893.
      • COMMENTAIRE ET LECTURE ANALYTIQUE : PROSE DU TRANSSIBÉRIEN ET DE LA PETITE JEHANNE DE FRANCE, CENDRARS.
      • COMMENTAIRE ET LECTURE ANALYTIQUE : ZONE - ALCOOLS, APOLLINAIRE - 1912.
      • Commentaire Littéraire & Lecture Analytique : La Maison Nucingen, Balzac.
      • Lecture Analytique & Commentaire : Emile ou De l'éducation, Rousseau.
      • Lecture Analytique & Commentaire : Fanatisme, Dictionnaire Philosophique, Voltaire.
      • Lecture Analytique & Commentaire : L'étranger : Meursault face au plaidoyer de son avocat, Albert Camus.
      • Lecture Analytique & Commentaire : Le Père Goriot, Balzac : Portrait de Vautrin.
      • LECTURE ANALYTIQUE & COMMENTAIRE : CANDIDE, VOLTAIRE – CHAPITRE 19 : LE NÈGRE DE SURINAM.
      • LECTURE ANALYTIQUE & COMMENTAIRE : CANDIDE, VOLTAIRE – CHAPITRE 3 : DÉNONCIATION DE LA GUERRE.
      • Lecture Analytique & Commentaire : Candide, Voltaire.
      • Lecture Analytique & Commentaire : De l'esprit des Lois, Montesquieu.
      • Lecture Analytique & Commentaire : L'étranger : L'épilogue du roman.
      • Lecture Analytique & Commentaire : L'étranger : Le meutre de l'Arabe.
      • Lecture Analytique & Commentaire : La Princesse de Clèves, Madame de Lafayette.
      • Lecture Analytique & Commentaire : Le Mariage de Figaro : Acte I - Scène 1.
      • Lecture Analytique & Commentaire : Le Mariage de Figaro : Acte I - Scène 7.
      • Lecture Analytique & Commentaire : Le Mariage de Figaro : Acte II - Scène 1.
      • Lecture Analytique & Commentaire : Supplément au Voyage de Bougainville, Diderot.
      • Lecture Analytique & Commentaire : Traité sur la Tolérance, Voltaire.
      • LECTURE ANALYTIQUE ET COMMENTAIRE : BOILEAU - SATIRE VI - LES EMBARRAS DE PARIS.
      • Lecture Analytique et Commentaire : Dictionnaire Philosophique : Liberté de penser, Voltaire.
      • LECTURE ANALYTIQUE ET COMMENTAIRE : LE MARIAGE DE FIGARO : ACTE III - SCÈNE 5.
      • LECTURE ANALYTIQUE ET COMMENTAIRE : SARTRE - LES MAINS SALES - TABLEAU 7.
      • LECTURE ANALYTIQUE ET COMMENTAIRE : ZOLA - L'ASSOMMOIR - INCIPIT.
      • Texte : La Princesse de Clèves, Madame de Lafayette.
      • Texte Camus : L'étranger : L'épilogue du roman.
      • Texte Camus : L'étranger : Le meutre de l'Arabe.
      • Texte Diderot : Supplément au Voyage de Bougainville.
      • Texte Littéraire : L'étranger : Meursault face au plaidoyer de son avocat, Albert Camus.
      • Texte Montesquieu : De l'esprit des lois.
      • Texte Rousseau : Emile ou De l'éducation.
      • Texte Voltaire : Dictionnaire Philosophique : Liberté de penser.
      • Texte Voltaire : Traité sur la Tolérance.
      • Texte – Chapitre 27 : Gargantua, Rabelais. [ Comment un moine de Seuillé sauva le clos de l'abbaye du sac des ennemis ]
      • Texte – Chapitre 30 : Candide, Voltaire.
    • Sujet de Dissertation ! ;-)
      • Dissertation : Dans quelle mesure est-il nécessaire d'imaginer pour connaître ?
      • Dissertation : La connaissance n'est-elle qu'un accroissement de notre pouvoir sur les choses ?
      • Dissertation : La perception ne nous permet-elle d'atteindre que des apparences ?
      • Dissertation : La raison est-elle en droit de discuter la croyance ?
      • Dissertation : Un fait est-il par nature indiscutable ?
      • Dissertation : a conscience de devoir mourir peut-elle susciter chez l'homme d'autres sentiments que la peur ?
      • Dissertation : A quel type d'égalité renvoie l'exigence de justice ?
      • Dissertation : A quelles conditions une autorité est-elle légitime ?
      • Dissertation : A quelles conditions une hypothèse est-elle scientifique ?
      • Dissertation : A-t-on le droit de renoncer à sa liberté ?
      • Dissertation : A-t-on le droit de s'opposer à la loi ?
      • Dissertation : A-t-on raison d'accuser la technique ?
      • Dissertation : A-t-on raison de dire que ce sont les grands hommes qui font l'histoire ?
      • Dissertation : Affirmer des droits de l'homme universel, est-ce méconnaître la diversité des cultures ?
      • Dissertation : Agir spontanément, est-ce agir librement ?
      • Dissertation : Aimer, est-ce la même chose qu'être amoureux ?
      • Dissertation : Au nom de quoi accorder ou refuser le pardon ?
      • Dissertation : Au nom de quoi le plaisir serait-il condamnable ?
      • Dissertation : Avons-nous raison d'exiger toujours des raisons ?
      • Dissertation : Bien parler est-ce bien penser ?
      • Dissertation : Comment une philosophie ancienne peut-elle être actuelle ?
      • Dissertation : Communiquer et informer, est-ce la même chose ?
      • Dissertation : Croire, est-ce renoncer à l'usage de la raison ?
      • Dissertation : Dans quelle mesure l'homme fait-il l'histoire ?
      • Dissertation : Dans quelle mesure pouvons-nous apprécier la responsabilité des autres ?
      • Dissertation : Dans tout amour, n'aime-t-on jamais que soi-même ?
      • Dissertation : Défendre ses droits est-ce la même chose que défendre ses intérêts ?
      • Dissertation : Définir la logique comme l'art de penser, est-ce appauvrir la pensée ?
      • Dissertation : En quel sens peut-on dire que « l'homme ne devient homme que par l'éducation » ?
      • Dissertation : Est-ce au peuple qu'il appartient de faire les lois ?
      • Dissertation : Est-ce la même chose de faire respecter le droit par la force que de fonder le droit sur la force ?
      • Dissertation : Est-ce la vérité qui confère la puissance, ou bien la puissance qui décide de la vérité ?
      • Dissertation : Est-ce le privilège de l'humanité que d'avoir une histoire ?
      • Dissertation : Est-ce ne pas savoir vivre que de se retourner sur le passé ?
      • Dissertation : Est-il dans la nature de l'Etat de refuser les différences ?
      • Dissertation : Est-il de l'essence de la vérité d'être impuissante ?
      • Dissertation : Est-il de la nature de l'Etat de limiter son pouvoir ?
      • Dissertation : Est-il juste d'affirmer que l'activité technique dévalorise l'homme ?
      • Dissertation : Est-il juste de combattre la violence par la violence ?
      • Dissertation : Est-il légitime de parler d'un pouvoir de la technique ?
      • Dissertation : Est-il nécessaire d'être cultivé pour goûter une oeuvre d'art ?
      • Dissertation : Est-il possible de vivre au présent ?
      • Dissertation : Est-il raisonnable d'aimer ?
      • Dissertation : Est-il toujours possible de faire la différence entre travail et divertissement ?
      • Dissertation : Est-il vrai de dire que l'homme est l'être par qui le monde a un sens ?
      • Dissertation : Est-il vrai qu'il est parfois plus difficile de connaître son devoir que de faire son devoir ?
      • Dissertation : Est-il vrai qu'il n'y ait rien qui soit plus à nous que nos erreurs ?
      • Dissertation : Est-il vrai qu'on ne peut pas discuter des goûts ?
      • Dissertation : Est-il vrai que l'on ne sait bien ce qu'on voulait dire que quand on l'a dit ?
      • Dissertation : Est-on d'autant plus libre qu'on a plus de raison d'agir comme on le fait ?
      • Dissertation : Est-on méchant seulement parce qu'on est malheureux ?
      • Dissertation : Etre libre, est-ce n'obéir qu'à soi-même ?
      • Dissertation : Etre libre, est-ce pouvoir choisir ?
      • Dissertation : Etre maître de soi, est-ce une visée illusoire ?
      • Dissertation : Etre patient, est-ce seulement subir ?
      • Dissertation : Faut-il admettre toutes les opinions ?
      • Dissertation : Faut-il aimer la vérité plus que tout ?
      • Dissertation : Faut-il aimer pour respecter ?
      • Dissertation : Faut-il apprendre à être libre ?
      • Dissertation : Faut-il avoir peur du savoir ?
      • Dissertation : Faut-il défendre le faible ?
      • Dissertation : Faut-il dire que la société dénature l'homme ou qu'elle l'humanise ?
      • Dissertation : Faut-il douter de tout ?
      • Dissertation : Faut-il éviter de se contredire ?
      • Dissertation : Faut-il laisser une place à l'irrationnel dans la conduite de la vie ?
      • Dissertation : Faut-il opposer la durée vécue et le temps des choses ?
      • Dissertation : Faut-il préférer la révolte à la résignation ?
      • Dissertation : Faut-il présumer que l'histoire a un sens ?
      • Dissertation : Faut-il que le droit suive les moeurs ?
      • Dissertation : Faut-il reconnaître à l'homme une place particulière dans le monde ?
      • Dissertation : Faut-il refuser toute liberté aux ennemis de la liberté ?
      • Dissertation : Faut-il renoncer à l'idée que l'homme a une nature ?
      • Dissertation : Faut-il reprocher au langage d'être équivoque ?
      • Dissertation : Faut-il respecter la nature ?
      • Dissertation : Faut-il respecter la tradition ?
      • Dissertation : Faut-il se méfier de l'évidence ?
      • Dissertation : Faut-il vivre avec son temps ?
      • Dissertation : Faut-il vivre comme si nous ne devions jamais mourir ?
      • Dissertation : Faut-il vouloir être heureux ?
      • Dissertation : Faut-il vouloir la paix à tout prix ?
      • Dissertation : Faut-il « d'abord vivre, et ensuite philosopher » ?
      • Dissertation : Jusqu'à quel point y a-t-il antagonisme entre liberté et sécurité ?
      • Dissertation : L'action ne vise-elle que l'efficacité ?
      • Dissertation : L'amour de la vérité peut-il faire obstacle au jugement ?
      • Dissertation : L'amour donne-t-il accès à la compréhension de l'autre, ou constitue-t-il un obstacle ?
      • Dissertation : L'appréciation morale relève-t-elle de la seule raison ?
      • Dissertation : L'art est-il dévoilement d'une vérité ?
      • Dissertation : L'art est-il inutile ?
      • Dissertation : L'art n'a-t-il pour fin que le plaisir ?
      • Dissertation : L'art n'est-il qu'apparence ?
      • Dissertation : L'art n'est-il qu'un divertissement ?
      • Dissertation : L'art peut-il être immoral ?
      • Dissertation : L'avenir a-t-il plus de valeur que le présent ?
      • Dissertation : L'avenir nous appartient-il ?
      • Dissertation : L'échange est-il au principe du social ?
      • Dissertation : L'échange exclut-il toute violence ?
      • Dissertation : L'échange n'a-t-il pour but que la satisfaction des besoins ?
      • Dissertation : L'éducation donnée à l'enfant et à l'adolescent empêche-t-elle ou permet-elle sa liberté de penser ?
      • Dissertation : L'émotion est-elle constitutive du sentiment esthétique ?
      • Dissertation : L'erreur peut-elle jouer un rôle dans la connaissance scientifique ?
      • Dissertation : L'Etat est-il l'ami ou l'ennemi de l'individu ?
      • Dissertation : L'Etat est-il l'ennemi de la liberté ?
      • Dissertation : L'Etat est-il plus à craindre que l'absence d'Etat ?
      • Dissertation : L'Etat n'impose-t-il l'obéissance que par la force matérielle ?
      • Dissertation : L'expression « perdre sa liberté » a-t-elle un sens ?
      • Dissertation : L'histoire : ce qui arrive à l'homme ou ce qui arrive par l'homme ?
      • Dissertation : L'histoire est-elle un destin ?
      • Dissertation : L'histoire est-elle un éternel recommencement ?
      • Dissertation : L'histoire peut-elle délivrer l'homme du déterminisme naturel ?
      • Dissertation : L'homme est-il perfectible ?
      • Dissertation : L'homme est-il prisonnier du temps ?
      • Dissertation : L'homme peut-il renoncer à l'interrogation métaphysique ?
      • Dissertation : L'homme peut-il se contenter de travailler en vue du seul gain ?
      • Dissertation : L'homme peut-il vivre sans exigence morale ?
      • Dissertation : L'homme se reconnaît-il mieux dans le travail ou dans le loisir ?
      • Dissertation : L'homme se réduit-il à ce que nous en font connaître les sciences humaines ?
      • Dissertation : L'hypothèse de l'inconscient contredit-elle l'exigence morale ?
      • Dissertation : L'idée d'égalité a-t-elle été inventée précisément parce que les êtres humains ne sont pas identiques ?
      • Dissertation : L'idée d'inconscient ruine-t-elle l'idée de liberté ?
      • Dissertation : L'ignorance est-elle un mal ?
      • Dissertation : L'ignorance est-elle un obstacle à la liberté ?
      • Dissertation : L'indignation morale dispense-t-elle de l'analyse ?
      • Dissertation : L'intérêt général est-il la somme des intérêts particuliers ?
      • Dissertation : L'inutile peut-il avoir une valeur ?
      • Dissertation : L'obéissance est-elle incompatible avec la liberté ?
      • Dissertation : L'obligation morale peut-elle se réduire à l'obligation sociale ?
      • Dissertation : L'oeuvre d'art a-t-elle un sens ?
      • Dissertation : L'oeuvre d'art nous apprend-elle quelque chose ?
      • Dissertation : L'unanimité est-elle un critère de vérité ?
      • Dissertation : L'usage de la raison est-il une garantie contre l'illusion ?
      • Dissertation : La beauté est-elle dans le regard ou dans l'objet regardé ?
      • Dissertation : La beauté s'explique-t-elle ?
      • Dissertation : La cité se compose-t-elle d'individus ?
      • Dissertation : La connaissance du passé peut-elle être un instrument de notre liberté ?
      • Dissertation : La conscience est-elle source d'illusion ?
      • Dissertation : La conscience morale n'est-elle que le résultat de l'éducation ?
      • Dissertation : La conscience que nous avons de notre liberté vient-elle de ce que l'avenir nous paraît indéterminé ?
      • Dissertation : La culture est-elle une anti-nature ?
      • Dissertation : La culture se contente-t-elle seulement de compléter la nature, ou se substitue-t-elle à elle ?
      • Dissertation : La découverte de la vérité peut-elle être le fait du hasard ?
      • Dissertation : La démocratie consiste-t-elle à demander l'avis de chacun sur tout ?

En relation avec l'actualité (faut-il avaoir des égards pour la nature, et si oui, pouquoi, voici une disseratation rédigée par moi

 

 Peut-on se donner comme règle morale de suivre la nature?

 

 

 Introduction 

Comment un être humain pourrait-il  « se donner pour règle », c’est-à-dire décider en toute connaissance de cause,  de « suivre » la nature, autrement dit ce qui,  précisément,  existe indépendamment de lui et ne relève donc pas de sa volonté?  Une telle orientation  ne  revient-elle pas à nous proposer pour idéal de vivre « selon la nature », c’est-à-dire comme des animaux? Ceux-ci suivent leurs instincts, spontanément,  et sans en avoir fait le choix. La question posée semblera toutefois  moins paradoxale si la « nature » est prise non pas dans le sens de « inclinations »(ma nature « sauvage ») mais au sens de l’univers dans son ensemble. Ce que les Anciens nommaient le « cosmos », en tant qu’ordre rationnel et auto régulé a pu,  et peut peut-être encore,  être pris comme modèle et référence pour établir des normes morales.

 

 I Une apparente contradiction

Le bon sens nous enseigne que l'homme pour vivre en société doit réfréner ses tendances naturelles.

 1) Pour vivre humainement, il ne doit suivre ni ses instincts - s’il en a -  ni ses pulsions, qui, sans contrôle, sont incompatibles avec la vie en communauté. 

2) L’homme doit maîtriser ses inclinations , les discipliner, les réfréner, les encadrer afin que la vie en société soit harmonieuse.

3) La prohibition de l 'inceste, c'est-à-dire la loi qui interdit la satisfaction de nos toutes premières pulsions, est la base de toute culture. Elle est le  propre de l’homme; la culture lui commande précisément de s'arracher à sa nature

Conclusion : Il paraît exclu de se donner comme règle morale de « suivre la nature », au sens de suivre nos simples inclinations. Cependant la « nature » de l'homme peut lui commander de respecter la Nature.

 

II La Nature  a pu constituer à bien des égards un modèle pour les sages

« La nature ne fait rien en vain ». Cette formule fameuse d’Aristote exprime bien la conviction des Anciens : dans la Nature tout est en ordre. 

1) Chaque chose a une place et une raison d’être, chaque élément de la nature répond à une fonction, elle-même ordonnée par l’agencement de la totalité. On dirait aujourd’hui que la nature (la « biosphère ») est un « écosystème » dont tous les éléments concourent à  l’équilibre et à la pérennité. 

 2) Il faut toujours « rapporter ses actes au but de la nature »  et  ne jamais « régler son choix sur autre chose » (Epicure,  Maximes et sentences, p 56). La Nature, contrairement aux hommes, ne rate pas ses buts. Dans la nature, tout est équilibré, rien n’arrive à contresens.  Les accidents  sont toujours compensés et neutralisés à l’instar des variations du climat qui, dans la nature, ne rompent jamais les équilibres écologiques  (tant que l’homme ne s’en ai pas mêlé!).

3) Le mal est le fait de la condition humaine :  la violence,  la frustration,  la déception sont les sources de nos principales souffrances. Tous ces maux naissent  d'un déséquilibre entre nos désirs et  l'ordre du monde. Le mal  n’est pas « naturel », il  résulte  des passions humaines qui elles-mêmes procèdent d’une imagination dévoyée.

 Conclusion: « On ne doit pas violenter la nature mais la persuader. Cela se fait en assouvissant les désirs nécessaires, également les désirs naturels, s’ils ne point  nuisibles. Il faut soumettre à rude épreuve ceux qui sont nuisibles » (Epicure, Maximes et sentences, p 54)

 

III La vraie « nature » de l’homme, c’est la raison.

 Suivre la nature, pour un homme, c’est rentrer en soi-même pour rétablir volontairement ce qui constitue notre véritable « nature » : tel est le secret de la sagesse et du bonheur.

 1) L’homme se rapproche de l’animal tout en s’en distinguant. L’animal est libre lorsqu’il n’est soumis qu’à son seul instinct. L’homme est libre lorsqu’il suit des prescriptions rationnelles, c’est-à-dire universalisables. La liberté de l’homme s’exprime dans l’obéissance à une loi dont la nécessité renvoie au modèle de la nature. « Sans la connaissance de la nature, on ne saura jouir de plaisirs sans mélange »,  Maximes et sentences, p. 57) « La justice est la même pour tous puisqu’elle est utile à la vie en commun » (Ibid, p 58). 

2) « Tout plaisir en tant que tel est un bien, même s’il ne faut pas rechercher tout plaisir »: il faut décider au cas par cas. « J’apprends que chez toi la chair est  exigeante, fais et choisis selon ton voeu, si du moins tu respectes les lois » ( Epicure, Maximes et sentences, p 59). 

3) « Le bonheur est le commencement et la fin de la vie heureuse » (Lettre à Ménécée, 11), et « Nous disons que le plaisir est le but de la vie » (Lettre à Ménécée, 12). Toutefois : « On ne peut vivre dans le plaisir si l’on n’est pas, indépendamment du plaisir, sensé, bon et juste» (Maximes et sentences, p.  52)

Conclusion: On peut se donner comme règle morale de suivre la nature. Mais avec mesure et discernement: tout n’est pas bon dans la nature, tous les plaisirs ne mènent pas au bonheur.

Conclusion

Même si la nature n’est pas bonne en elle-même, elle peut être prise pour modèle par les sages: il s’agit de s’inspirer du caractère universel et nécessaire de lois qui valent pour tous et qui assurent  l’harmonie  de l’univers pris comme un tout.

Quant à la nature de l’homme, elle n’est  (moralement) bonne  que si l’on décide que la vraie « nature »   de l’homme,  c’est d’être libre et heureux, ce qui dépend de sa volonté et de son choix: « Ainsi, sans la connaissance de la nature, on ne pourra jouir de plaisirs sans mélanges » (Maximes et sentences, p 57)

 

 

 

 

 

 

 

 

0 thoughts on “Le Respect De La Nature Dissertation

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *